Covid-19 et Mobilité: que nous disent les données?

Le Covid-19 modifie nos modes de vie mais les données de mobilité permettent-elles de montrer ces évolutions? Quels sont les changements majeurs dans nos déplacements?
Nous faisons le point sur le sujet à partir des données Open Data à disposition.

Mobilité à Paris
La mobilité des français fortement impactée par le Covid-19 – Photo by David Castellón on Unsplash

Données Mobilité: D’où viennent-elle?

J’ai envie de répondre « de votre poche »… car Oui: tout commence avec votre smartphone et le fameux suivi de position.

Ainsi, lorsque vous activez l’option « historique de position« , Google stocke et peut utiliser la position de votre téléphone. Google met ces informations à disposition du grand public pour aider notamment les autorités sanitaires dans leur prise de décisions. Quant à Apple, ils suivent une démarche similaire en rendant public les demandes d’itinéraires réalisés via leur application Maps. Dans les 2 cas, tout commence donc avec votre téléphone.

Quid de la confidentialité des données?

A ce stade, vous sourcillez quelque peu. En effet, le suivi point à point de vos déplacements est une information personnelle y compris au sens de la réglementation RGPD. C’est pourquoi les 2 géants du numériques ont fait les choses avec beaucoup de précautions. Premièrement, vous avez le choix: Activer la fameuse option historique de position est entièrement à votre main. De même, vous pouver supprimer l’historique à tout moment. Deuxièment, Google comme Apple respectent votre vie privée et anonymisent l’information. Concrètement, cela signifie qu’il est impossible d’associer un emplacement ou une recherche d’itinéraire à une personne.

Où trouver les données Mobilité Covid-19 ?

Google et Apple publient ces informations en open data. Ils produisent des fichiers plats (csv) qui disposent des données agrégées à la maille quotidienne, par pays, parfois par régions et totalement anonymisées. Dans les 2 cas, les informations représentent un variation par rapport à une période de référence.

Pour Apple, la journée du 13 janvier 2020 constituent la valeur de référence. Les données disponibles montrent la variation quotidienne des recherches d’itinéraires sur Maps par rapport à cette donnée de référence.

Pour Google, même logique mais c’est la fréquentation de lieux qui est observée. La période de référence s’étend sur les cinq semaines entre le 3 janvier et le 6 février 2020. Ainsi, ces informations en open data nous renseignent sur les variations de fréquentations comparées à une valeur médiane observée sur la période de référence.

Que nous apprennent les données mobilité Covid-19?

Nous avons utilisé les données Google pour creuser notre analyse. En effet, elles proposent un niveau d’information sur des catégories de lieux. Ainsi, on accèdent aux variations de fréquentation sur 6 catégories:

  • Commerces et espaces de loisirs
  • Magasins d’alimentation et pharmacies
  • Parcs
  • Arrêts de transports en commun
  • Lieux de travail
  • Lieux de résidence

Nous avons ciblé notre analyse sur la France et utilisé Drop to Kibana pour obtenir quelques graphiques instructifs.

Par exemple, nous savons tous intuitivement que les lieux de travail sont largement moins fréquentés qu’ordinaire y compris hors période de confinement. Le graphique ci-dessous permet de factualiser cette intuition : la fréquentation lors du 1er confinement a chuté jusqu’à -90%. Par ailleurs, la période post-confinement n’a jamais rétablie une fréquentation nominale. En effet, la fréquentation des lieux de travail issue des données Google montrent une baisse moyenne supérieure à 50% avec une nouvelle accentuation à l’appproche du 30 octobre consécutive aux incitations pour un télétravail élargi.

Graphique données mobilité google- variation de la fréquentation des lieux de travail en France
Analyse des variations de fréquentation des lieux de travail en France par Octave.io

En corrollaire, nous retrouvons une tendance tout à fait inversé sur la fréquentation des lieux de résidence comme le montre le graphique ci-dessous.

Graphique données mobilité google- variation de la fréquentation des lieux de résidence en France
Analyse des variations de fréquentation des lieux de résidence en France par Octave.io

Et Côté temps libre?

Les français ont largement boudés les lieux dédiés aux loisirs ou les commerces autres qu’alimentaires y compris à compter du mois de mai.

Point remarquable, un véritable boom de la fréquentation des espaces verts avec des parcs et jardins pris d’assaut à la sortie du premier confinement. Visiblement, la population a eu à coeur de prendre l’air. Les données mobilité Covid-19 indique des niveaux records de fréquentation des jardins et espaces verts pendant la période estivale.

En conclusion, les données mobilité Covid-19 disponible en Open Data permettent d’apprécier avec finesse les tendances. Leur usage est très simple: organisées en fichier plat, ces données sont volumineuses avec plus de 3 millions d’enregistrements pour le dataset couvrant l’ensemble des pays du monde. Une bonne occasion d’utiliser des outils puissants comme Drop to Kibana pour faire parler ces data.

Leave a Comment